NOUVEAUTÉ PRODUIT
Comment améliorer la lisibilité des dossiers patients sans changer de DPI ?
Plus encore que l'ergonomie intrinsèque du DPI, la phase d'alimentation des dossiers patients est clée pour assurer leur bonne lisibilité.
TEMPS DE LECTURE :
3
MINUTES

Pour les professionnels de santé, la bonne lisibilité des dossiers patients est primordiale : l'enjeu est de retrouver facilement les informations relatives à un patient donné. L'ergonomie et l'expérience utilisateur proposées par le DPI (Dossier Patient Informatisé) jouent un rôle non négligeable mais c'est avant tout la phase d'alimentation du DPI qui a le plus gros impact sur cette lisibilité des dossiers patients.

L'enjeu de la structuration des informations pour le professionnel de santé

Le professionnel de santé, afin de prodiguer le meilleur soin à ses patients, doit s'appuyer sur toutes les informations à sa disposition : leurs comptes-rendus de consultations, leurs résultats de laboratoires, leurs comptes-rendus d'imagerie ou encore d'anatomopathologie. Il s'agit de documents parfois produits en interne, dans la structure de soin du professionnel santé, ou de documents externes, provenant par exemple de la médecine de ville ou d'établissements tiers.

Il doit donc s'appuyer sur un ensemble de documents médicaux hétérogènes, organisés différemment les uns des autres selon leur provenance, et étalés dans le temps puisque certains documents sont reçus bien avant l'intervention médicale et il peut aussi parfois être pertinent de se référer à des documents médicaux d'une intervention médicale passée. Selon les dossiers patients, ce sont plusieurs dizaines de documents qui vont être référencés dans le DPI sous une même identité et qui vont avoir pour corollaire de complexifier la recherche d'informations par le soignant.

Pour avoir accès à ces informations médicales, le professionnel de santé va donc se référer aux informations structurées, attenantes à un document médical donné, pour le retrouver rapidement, sans avoir à ouvrir et lire les documents un à un. Les DPI, généralement organisés sous forme de listes de documents, permettent l'affichage d'un certain nombre d'informations en amont de l'ouverture du document : le type de document, l'examen médical, la date de l'acte, le séjour associé, l'établissement émetteur, etc. Les informations ainsi affichées varient d'un établissement à l'autre. Ce sont ces informations qui permettent de garantir une bonne lisibilité des dossiers patients.

L'alimentation du DPI : clé de voûte d'une bonne lisibilité des dossiers patients

Dès lors qu'il s'agit d'alimenter le DPI, et en particulier d'intégrer des documents externes à la structure de soins, ce sont quotidiennement des centaines voire des milliers de champs qui sont remplis manuellement par un nombre restreint de secrétaires médicales ou encore d'archivistes. La répétition de ces tâches manuelles génère mécaniquement des erreurs : au-delà des risques en termes d'identitovigilance (notamment l'intégration d'un document dans un mauvais dossier patient), cela provoque aussi des erreurs de typage : des champs non remplis ou des erreurs de retranscription, rendant caduque l'information affichée aux professionnels de santé.

Pour améliorer la lisibilité des dossiers patients, la meilleure solution est donc d'automatiser l'alimentation de ces champs, de manière à éviter ces erreurs de retranscriptions manuelles. C'est ce que permet Lifen Intégration, le logiciel d'intégration des documents au DPI de Lifen, qui s'appuie sur un algorithme d'intelligence artificielle afin d'extraire un certain nombre d'informations présentes dans les documents médicaux pour les reporter automatiquement dans le DPI, tout en laissant la possibilité aux utilisateurs de valider ou d'éditer les informations extraites avant intégration.

Le type de document et la date de l'acte sont ainsi reportés directement dans le DPI tandis que l'extraction des traits d'identité du patient permet une conciliation d'identité avec ceux présents dans la GAM (Gestion Administrative du Patient) pour une intégration du document dans le bon dossier patient.

Au-delà d'un report exact des informations issues des documents médicaux, la bonne lisibilité des dossiers patients dépend également d'une uniformisation à l'échelle de l'établissement de santé des informations ainsi reportées dans le DPI. En plus des informations automatiquement extraites par l'IA, Lifen Intégration permet à l'utilisateur d'ajouter des informations complémentaires dans des champs facultatifs, activables selon le service ou l'établissement de santé.

Il est ainsi possible pour un utilisateur d'ajouter manuellement l'examen médical ou l'établissement émetteur mais toujours typés de la même manière (via une recherche dans un champ déroulant). Si le champ est activé, et selon les paramétrages définis par la direction informatique à l'échelle de l'établissement ou d'un service, les informations reportées le seront toujours de la même manière : ainsi, si l'on prend le cas d'un électrocardiogramme, celui-ci apparaîtra dans le DPI, dans ce cas de figure, toujours en tant que "ECG" là où certains secrétaires l'aurait parfois retranscrit en tant que "électrocardiogramme" tandis que d'autres l'aurait retranscrit en tant que "ECG", complexifiant la lecture rapide des informations par les soignants.

In fine, que les champs soient complétés automatiquement grâce à l'IA ou manuellement par les personnes en charge de l'intégration des documents dans le DPI, Lifen Intégration permet aux professionnels de santé de bénéficier d'une meilleure lisibilité des dossiers patients, et donc globalement, à l'établissement de disposer d'un DPI plus qualitatif.

Share with your community!
Les données sont la pierre angulaire de la recherche clinique en cancérologie. Chaque information, de chaque patient, est importante et c'est leur addition qui permet d'atteindre une masse critique significative pour mieux comprendre les malades et leur maladie. C'est grâce à ces données que nous pouvons personnaliser les soins aux patients vivant avec le cancer, mais aussi prévenir mieux la maladie, et faire des avancées thérapeutiques significatives.
Pr Fabrice Barlesi,
Directeur Général de Gustave Roussy
Lifen
106 Boulevard Haussman
75008 Paris, France
Vous êtes/
Une Personne
Patients
Nos Solutions/
Pour le soin
Lifen Care
Nos Solutions/
Pour la recherche
Lifen Research
Lifen DataLab
© Lifen – Tous droits réservés 2024